Les oiseaux :

Nos deux hirondelles

Famille des hirundinidés

Accueil

Les oiseaux

Hirondelle de fenêtre
Hirondelle rustique

Plan du site


Fin mars, début avril les hirondelles sont là, fidèles à leur rendez-vous printanier avec les Cressois. Fatiguées après un très long périple, parfois plus de 10 000 km depuis l'Afrique où elles ont passé l'hiver, elles viennent chez nous pour nicher, se reproduire et élever leurs hirondeaux. A la fin de l'été, lorsque leur progéniture sera autonome, elles se rassembleront pour repartir vers le Sud.

Sur les 88 espèces que comprend la famille des hirundinidés deux sont présentes au Crès, l'hirondelle de fenêtre et l'hirondelle rustique (ou hirondelle de cheminée).


La tête, le dos et le dessus des ailes de l'hirondelle de fenêtre sont noirs avec des reflets bleutés tandis que son ventre et son croupion sont blancs. Son nid, souvent réutilisé d'une année sur l'autre, est construit en terre séchée à partir de boue récoltée à terre. Accroché sous les corniches, les génoises ou les avant-toits des maisons, le nid est fermé dans la partie supérieure, avec une toute petite ouverture pour y pénétrer. On peut en apercevoir dans les rues du centre du Crès, non loin de la Mairie et de l'église. Si l'on se fait discret, on aura la chance d'assister à la construction d'un nid ou au va-et-vient des parents qui nourrissent leurs petits. Parfois, l'un d'eux, affamé, sort la tête du nid pour attendre la becquée d'un des parents. Il y a en général deux couvées par an. [*]









L'hirondelle rustique, quant à elle, légèrement plus grande, est caractérisée par sa longue queue fourchue et sa gorge rouge brique. Son nid est, comme pour l'hirondelle de fenêtre, construit avec de la terre séchée, mais il a la forme d'un bol. Il est fixé sous un toit, sur une poutre ou dans une grange.



Les hirondelles sont des insectivores qui, la plupart du temps, se nourrissent en vol d'insectes de petite taille. Ceux d'entre nous qui n'ont pas la chance d'en apercevoir au-dessus de leur piscine peuvent assister au magnifique balai des hirondelles, mais aussi des martinets noirs, qui viennent s'abreuver en plein vol en effleurant l'eau du lac. Les martinets, eux, n'ont pas droit à l'erreur, car ils ne pourraient plus sortir de l'eau, mais il n'est pas rare de voir des hirondelles rater leur tentative et s'enfoncer dans l'eau pour en ressortir aussitôt.


Hirondelle de fenêtre

Hirondelle rustique


Et puis, un matin de septembre, les vols d'hirondelles auront disparu. Le ciel d'automne et d'hiver paraîtra bien triste sans nos agiles chasseurs d'insectes.

Comme beaucoup d'oiseaux, les hirondelles sont menacées par la raréfaction des insectes provoquée par l'agriculture intensive et l'usage des pesticides. En outre, le réchauffement climatique rend plus délicate la traversée des zones désertiques, notamment du Sahara, et accroit la mortalité des oiseaux pendant leur migration. Espérons que l'Humanité saura rapidement réduire son emprise néfaste sur la Nature pour que les hirondelles ne disparaissent pas à jamais et qu'elles continuent à revenir chaque année faire le printemps.


[*] Rappel : La destruction intentionnelle de nids d'espèces protégées, comme les hirondelles, est un délit réprimé par l'article L 415-3 du code de l'environnement et punissable d'un an d'emprisonnement et de 15 000 ? d'amende.



Hirondelle de fenêtre  |  Hirondelle rustique