Bienvenue sur le site "A la recherche de l'oiseau bleu... etc."
J'y présente quelques-unes de mes photographies d'oiseaux et de la nature, principalement dans la ville du Crès (département de l'Hérault), mais pas uniquement. Bonne promenade.
Gérard Duvert


A la recherche de l'oiseau bleu

Petite chronique de la nature cressoise


Chez les animaux, la couleur bleue est relativement rare car elle n'est pas produite par des pigments, comme pour le rouge, le jaune ou le brun, mais elle est le résultat d'un phénomène optique de diffusion de la lumière sur la surface de la peau ou des plumes.
Si je vous dis qu'il existe au Crès un oiseau entièrement bleu, tantôt visible, tantôt invisible au gré de son humeur, vous n'êtes pas obligé(s) de me croire. En effet, ce n'est qu'un phénomène "extraordinaire" sorti de mon imagination. Mais l'absence de preuve de l'existence de cet oiseau bleu ne constitue nullement une preuve de son inexistence. A méditer.
Cette quête de l'improbable oiseau bleu à travers Le Crès n'est qu'un prétexte. Elle révèle une grande variété de la faune et de la flore pour une superficie relativement modeste de la commune, moins de 6 km².
Les photos sont classées des plus récentes aux plus anciennes.
  



12 novembre 2019
Nid de frelons asiatiques
Encore un nid de frelons asiatiques sur la commune du Crès. Il est situé au bord du Salaison, rive gauche, à 100 m environ en amont du pont des Baléares. Il est facilement visible depuis le chemin de la rive droite. Sur la photo, on voit très clairement des frelons encore actifs.





4 novembre 2019
Arbres abattus par le vent (Suite)
Quelques jours plus tard (voir ci-dessous), trois grands pins calcinés, isolé entre vigne et garrigue, ont été abattus par un vent du Sud-Est comme l'indique la direction des troncs. Dommage, ils servaient de perchoirs et de postes d'observation à de nombreux oiseaux.





29 octobre 2019
Arbres abattus par le vent
Il y a un peu plus de trois ans, le 5 août 2016, un incendie ravageait une partie de la pinède et de la garrigue entre le chemin de Nativau et la D65. Le temps ayant fait son oeuvre, les troncs des grands pins calcinés ont commencé à pourrir. A chaque période de vent fort, ici venant du nord, les grands squelettes d'arbres les plus fragiles s'écroulent. Dans quelques années, il ne restera plus de traces de l'incendie.





24 octobre 2019
Ravinement
Les fortes pluies de la veille ont raviné ce chemin en pente au-dessus du lac du Crès. Rien n'arrête l'eau dans sa folle quête du point le plus bas. Le ravinement a, depuis, été comblé.





8 octobre 2019
Poissons rouges
Pas moins de cinq "poissons rouges" au même endroit dans le Salaison ce jour-là. Ils ont beau rester groupés, ce seront des proies faciles pour le martin-pêcheur qui rode dans le coin.





8 octobre 2019
Lézard des murailles ayant perdu sa queue
Le lézard des murailles a la particularité de perdre facilement sa queue pour échapper à ses prédateurs. Elle lui sert de leurre pour détourner l'attention de l'attaquant en continuant à s'agiter. Une queue de remplacement, de couleur gris foncé, repousse progressivement. Parfois, elle peut être double.





28 septembre 2019
Quand l'ancienne décharge se rappelle à nous
Un incendie a ravagé une dizaine de mètres de ce talus, sur le versant Sud du lac du Crès. Heureusement, le pire a été évité. L'eau, sans végétation pour la contenir, a commencé à éroder la surface du talus et a fait apparaître des déchets enfouis dans le sol. Ici, un tapis, une gaine en plastique, là un pneu d'automobile.
Cela nous rappelle qu'avant la transformation de la carrière en lac, il y a avait une décharge d'encombrants. Les arbres et la verdure de ce versant du lac ont tendance à nous le faire oublier.



    



21 septembre 2019
Niveau du lac
Le niveau du lac n'a sans doute jamais été aussi bas. La conduite qui alimentait en eau, l'ancienne cascade apparaît presque entièrement.
Où donc est passée l'eau ? La canicule est-elle la seule responsable ?




Ce sont les écureuils roux qui viennent boire !!




19 septembre 2019
Aigrette garzette
Tandis que le lac retrouve un peu de sa tranquillité après les vacances d'été, l'aigrette garzette, absente depuis plusieurs mois, revient pêcher au bord de l'eau.





8 septembre 2019
La Salaison
Ce matin, le Salaison était à sec au niveau du passage à gué.
La sécheresse n'est pas un vain mot.





3 septembre 2019
Guêpier d'Europe
Le guêpier d'Europe, de la taille du merle, est un oiseau nicheur au plumage très coloré, sans doute l'un des plus beaux que l'on puisse voir dans la région. A défaut d'en avoir rencontré perché sur un arbre, j'ai enfin pu en apercevoir un petit groupe traverser le ciel Cressois, avant qu'il ne parte rejoindre son quartier d'hiver en Afrique de l'Ouest. La seconde photo a été prise au mois de mai en Camargue.






29 août 2019
Les visiteurs du matin
Un groupe de dix Chevaliers guignettes est venu effectuer un majestueux balai aérien au-dessus du lac, qu'il a traversé plusieurs fois au raz de l'eau. Le Chevalier guignette, blanc et brun, un peu plus léger que l'étourneau, est un petit échassier qui affectionne les cours d'eau. Le lac du Crès a sans doute été pour ce groupe, l'occasion d'une halte migratoire.







23 août 2019
Cigognes
Dans le grand champ situé juste après la gare, je suis tombé nez-à-nez avec environ 350 cigognes blanches. Je pense qu'elles venaient de passer la nuit-là. Vers 9h30, elle sont reparties pour continuer leur migration vers le Sud. A quelques minutes près, je ratais ce magnifique spectacle.









22 août 2019
Cherchez l'intrus
Passage à gué sur le Salaison. Sans commentaire.





16 août 2019
Le lac a soif
Le niveau du lac continue de diminuer sous l'effet de l'évaporation et de l'absence de pluie.





30 juillet 2019
Tortue de Floride
Non loin de l'endroit où j'ai aperçu la couleuvre à échelons quelques jours plus tôt (cf. ci-dessous au 25 juillet), cette tortue de Floride nageait dans le Salaison avant de plonger et de disparaître sous l'eau. Apparemment il s'agit d'un mâle : longues griffes des pattes avant, carapace plate et queue assez longue. J'espère qu'il n'y a pas de femelle(s) dans les parages, car cette espèce, de la classe des reptiles, importée par effet de mode dans les années 1970 à 1990, est invasive.





25/07/2019
Couleuvre à échelons
Cette couleuvre à échelons se prélassait sur le sentier des pêcheurs, près du passage à gué ! Elle mesurait plus de 1,2 m, certains individus de cette espèce peuvent atteindre 1,60 m. Mais pas de danger, elle n'est pas venimeuse.





23 juillet 2019
Le Salaison
Comme beaucoup de petits cours d'eau dans la région, le Salaison est à sec. Ici, au niveau du mas du Pont. Heureusement, un peu plus en aval, juste avant le grand giratoire du Serre Rond (D65), l'eau du Bas-Rhône permet aux poissons d'y survivre.





18/07/2019
Jeune buse variable
Au sud de la voie de chemin de fer, au Crès, cette jeune buse variable dormait. J'ai dû imiter un bruit d'oiseau pour qu'elle daigne se retourner et ouvrir un instant les yeux, avant se rendormir. L'un de ses parents volait dans les parages, mais sans chercher à la nourrir. Peut-être était-ce une stratégie pour l'obliger à se nourrir par ses propres moyens ?





10 juillet 2019
Lapins de garenne
Deux lapins de garenne (Oryctolagus cuniculus) profitent du calme d'une matinée estivale, quelque part sur la commune du Crès, à un endroit que je ne préciserai pas pour leur sécurité. En effet, dans quelques semaines, ils passeront du statut d'animal sauvage à celui de gibier.





4 juillet 2019
Chêne kermès
Les très fortes températures (plus de 41°C) du 28 juin 2019, associées aux rayons d'un soleil presque au zénith, ont laissé des traces sur de nombreux végétaux. Ici, un chêne kermès, plante de garrigue par excellence, a été en partie grillé par la chaleur.




Suite : 2019 1s  |  2018 2s  |  2018 1s  |  2017  |  2016  |  2015 et antérieur

Plan du site